Advertisement
Canadian Journal of Cardiology

President's Page

        Figure thumbnail fx1
        Dr Marc Ruel, President, Canadian Cardiovascular Society
        Figure thumbnail fx2
        Dr Andrew Krahn, Past President, Canadian Cardiovascular Society

        Reinventing Ourselves Through Governance: A Dynamic Process in Strong and Healthy Organizations

        A Message From CCS President, Dr Marc Ruel

        Governance.
        This is not a common term in medical school or clinical practice, but for those who seek to bring about positive change through the leadership of an organization, it’s not long before the “G” word crops up. In its simplest terms, governance means making sure an organization does what it says it is going to do.
        Over the 75 years since our society’s inception, both our mission and our governance have evolved. In our earliest days, with a 3-member council, the aim was to build a professional home for Canada’s cardiovascular specialists and to offer an annual scientific meeting. As time passed, the Canadian Cardiovascular Society’s (CCS’) mission expanded to include standards setting (ie, developing made-in-Canada clinical practice guidelines), and being the host of the multidisciplinary Canadian Cardiovascular Congress, the biggest annual medical meeting in Canada. Over time, our business grew to include a journal, then two, and now three, as well as a robust education program, and many other initiatives. Recently and notably, we started exercising our voice to advocate for the heart health and care of Canadians. As our mission expanded, so did our governing body, the CCS Council.
        Currently, the CCS Council includes 17 voting members who meet together 3 times per year. A subset of six members, forming the Executive, meet once a month. CCS also formed a Governance Committee and an Audit and Risk management Committee in 2019 to formalize, assess, and modernize key governance processes and increase fiscal oversight. We are keen to build the skillset of our hard-working volunteers who execute our mission and represent us.
        Governance practices continually evolve with organizations, always striving to modernize and look to the future. This is what CCS has always done, and in 2022 (our 75th year), the time has come for the next step in our growth.
        Asking questions like, “What skills, backgrounds, and experiences are missing from our leadership tables?” and “How well are our governance structures and processes standing up to stakeholder scrutiny?” has steered Council to bring forward a new proposal to reorganize governance structures.
        The Governance Committee, chaired by Past President, Dr Andrew Krahn, conducted an external environmental scan and undertook discussions to develop a proposed new model. It has been discussed and further refined by Council and the Committee Chairs. In adherence with the Society's bylaws, we have and will continue to communicate broadly with members, leading to a new slate of directors will be voted on by the CCS Members at the 2022 Annual Business Meeting.
        I am pleased to invite Dr Krahn to join me in this column to describe the proposed changes.
        Dr Marc Ruel
        President, Canadian Cardiovascular Society

        Se réinventer par la gouvernance: un processus dynamique dans les organisations fortes et saines

        Un message du président de la SCC, le Dr Marc Ruel

        La gouvernance.
        Ce terme n’est pas courant dans les écoles de médecine ou dans la pratique clinique, mais pour ceux qui cherchent à apporter des changements positifs en dirigeant une organisation, le mot « G » ne tarde pas à apparaître. En termes simples, la gouvernance consiste à s’assurer qu’une organisation fait ce qu’elle dit qu’elle va faire.
        Au cours des 75 années qui ont suivi la création de notre société, notre mission et notre gouvernance ont évolué. Au début, lorsque le Conseil était composé de trois membres, l’objectif était de créer un foyer professionnel pour les spécialistes cardiovasculaires du Canada et d’offrir une réunion scientifique annuelle. Au fil du temps, la mission de la SCC s’est élargie pour inclure l’établissement de normes – c’est-à-dire l’élaboration de lignes directrices canadiennes de pratique clinique – et pour organiser le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire, la plus grande réunion médicale annuelle au Canada. Au fil du temps, notre activité s’est développée pour inclure un journal, puis deux, et maintenant trois, ainsi qu’un solide programme d’éducation et de nombreuses autres initiatives. Récemment et notamment, nous avons commencé à utiliser notre voix pour défendre la santé et les soins cardiaques des Canadiens. Le Conseil de la SCC qui est notre organe directeur s’est élargi au fur et à mesure que notre mission s’est développée.
        Actuellement, le Conseil de la SCC comprend 17 membres avec droit de vote qui se réunissent trois fois par an. Un sous-ensemble de six membres, formant la direction, se réunit une fois par mois. La SCC a également formé un Comité de gouvernance et un Comité d’audit et de gestion des risques en 2019 afin de formaliser, d’évaluer et de moderniser les principaux processus de gouvernance et d’accroître la surveillance fiscale.
        Nous souhaitons renforcer les compétences de nos bénévoles qui travaillent dur pour exécuter notre mission et nous représenter.
        Les pratiques de gouvernance évoluent continuellement avec les organisations qui s’efforcent toujours de se moderniser et de se préparer à l’avenir. C’est ce que la SCC a toujours fait et, en 2022, notre 75e année, le temps est venu de passer à la prochaine étape de notre croissance.
        En posant des questions telles que « Quelles compétences, quels antécédents et quelles expériences manquent à nos tables de direction? » et « Dans quelle mesure nos structures et processus de gouvernance répondent-ils aux exigences d’examen des intervenants? », le Conseil a décidé de présenter une nouvelle proposition de réorganisation des structures de gouvernance.
        Le comité de gouvernance, présidé par le président, le Dr Andrew Krahn, a procédé à une analyse de l’environnement externe et a entrepris des discussions pour élaborer une proposition de nouveau modèle. Il a été discuté et affiné par le Conseil et les présidents des comités. Conformément aux règlements de la Société nous continuerons de communiquer et consulter largement les membres lors de l’assemblée d’affaires annuelle de 2022.
        J’ai le plaisir d’inviter le Dr Krahn à se joindre à moi dans cette rubrique pour décrire les changements proposés.
        Dr Marc Ruel
        Président, Société canadienne de cardiologie

        A Proposed New Governance Model for CCS

        A Message From CCS Past President, Dr Andrew Krahn

        It’s pretty nerdy to say you are interested in Governance, but I am now comfortable with being a nerd. I believe everything can be improved, and CCS can and is being improved by evolving how we structure ourselves. Through my professional journey, including CCS presidency, I have had the benefit of observing governance practices—some good, some great, and some with room for improvement. I have come to appreciate the complexity of CCS and its many program lines. With budgets totalling close to $14M per year, we are a going concern, demanding a new level of business acumen, transparency, and accountability.
        The next step in our growth is to have the optimal governance model in place to ensure strategic and operational alignment. Our proposal to achieve this is to expand the existing Executive Committee out to form a broader Board of Directors, constituted with the skills, experience, and diversity required to effectively steer the CCS business strategy. This will create more members around the leadership table with more voices, skills, and experience. Reporting to the Board will be a new Council, constituted by the leaders of CCS’ 13 standing committees. The Board will provide the oversight for CCS business, while the Council will be accountable for the quality and integration of CCS programs and services. In all, the Board will be tasked with providing excellence in governance (“making sure CCS does the right things”), and the Council will be responsible for execution (“making sure CCS does those things well”).
        The bottom line: the framework we are proposing will give more members more opportunity to be involved and a more active voice in our business today and our strategies for the future. We aim to create a more visible path for members looking for leadership roles and responsibilities, and to drive decision making to those closest to the action.
        I am looking forward to steady dialogue with members early in 2022 so we can familiarize members with the rationale for change and the opportunities we feel it will create for everyone. I invite you to view the explanatory videos we will post, to participate in consultation, and approach me directly with your comments and questions ([email protected]). Together, we will develop a modern governance model that places CCS in the best possible position to realize our worthy goals.
        Dr Andrew Krahn
        Past President, Canadian Cardiovascular Society

        Proposition d’un nouveau modèle de gouvernance pour la SCC

        Un message du président sortante de la SCC, le Dr Andrew Krahn

        C'est plutôt ringard de dire qu'on s'intéresse à la gouvernance, mais je suis maintenant à l'aise avec le fait d'être un ringard. Je crois que tout peut être amélioré, et que la SCC peut être améliorée, et l'est, en faisant évoluer la façon dont nous nous structurons. Tout au long de mon parcours professionnel, incluant la présidence de la SCC, j’ai eu l’occasion d’observer des pratiques de gouvernance – certaines bonnes, d’autres excellentes, d’autres encore à améliorer. J’ai appris à reconnaître la complexité de la SCC et de ses nombreux secteurs d’activité. En ayant des budgets totalisant près de 14 millions de dollars par an, nous sommes une entreprise en activité qui exige un nouveau niveau de sens des affaires, de transparence et de responsabilité.
        La prochaine étape de notre croissance consiste à mettre en place le modèle de gouvernance optimal pour assurer l’alignement stratégique et opérationnel. Notre proposition pour y parvenir est d’élargir le « comité exécutif » existant pour former un Conseil d’administration plus large, doté des compétences, de l’expérience et de la diversité nécessaires pour guider efficacement la stratégie commerciale de la SCC. Cela créera plus de membres autour de la table de direction et, ainsi, plus de voix, de compétences et d’expérience. Un nouveau Conseil, constitué des dirigeants des treize comités permanents de la SCC, rendra compte au Conseil d’administration. Le Conseil d’administration assurera la supervision des activités de la SCC, tandis que le Conseil sera responsable de la qualité et de l’intégration des programmes et services de la SCC. Dans l’ensemble, le Conseil d’administration sera chargé d’assurer l’excellence de la gouvernance (« s’assurer que la SCC fait les bonnes choses »), et le Conseil sera responsable de l’exécution (« s’assurer que la SCC fait bien ces choses »).
        En résumé, le cadre que nous proposons donnera à un plus grand nombre de membres plus de possibilités de s’impliquer et une voix plus active dans nos activités d’aujourd’hui et nos stratégies de l’avenir. Notre objectif est de créer une voie plus visible pour les membres qui recherchent des rôles et des responsabilités de direction, et de remettre la prise de décision vers les personnes les plus proches de l’action.
        Je me réjouis d’entamer un dialogue soutenu avec les membres au début de l’année 2022 afin que nous puissions les familiariser avec les raisons du changement et les occasions que nous pensons qu’il créera pour tout le monde. Je vous invite à visionner les vidéos explicatives que nous mettrons en ligne, à participer à une consultation ou à me contacter directement pour me faire part de vos commentaires et de vos questions ([email protected]). Ensemble, nous élaborerons un modèle de gouvernance moderne qui permettra à la SCC d’atteindre nos objectifs louables de la meilleure façon possible.
        Dr Andrew Krahn
        Présidente sortante, Société canadienne de cardiologie